La fin des militants, leçons du laboratoire chilien

La fin des militants ? Leçons du laboratoire chilien | AOC media - Analyse Opinion Critique.pdf

85.64 KB

Download
pdf
La fin des militants ? Leçons du laboratoire chilien | AOC media - Analyse Opinion Critique.pdf

85.64 KB

Expiry date: Permanent

The publication administrator did not leave a message

Description

Après plusieurs mois de patience, les Chiliens ont enfin voté, les 15 et 16 mai dernier, pour élire les membres de l’Assemblée constituante mandatée pour réécrire la Constitution du pays. Un scrutin qui a vu la mise en place d’un système d’inclusion inédit, qui verra le texte rédigé par une assemblée plurinationale et paritaire, situation unique au monde.

Mais ces élections ont aussi vu l’émergence des partis indépendants, réunis dans une liste de gauche sociale et anti-partis, à la surprise des politiques comme des sociologues.

Le 15 et 16 mai 2021, le Chili a fait l’expérience de deux journées électorales exceptionnelles quant à leur déroulement et résultats. En deux jours et en pleine pandémie, ce pays de l’extrême sud du globe a organisé quatre scrutins simultanés : les élections de l’Assemblée constituante (155 membres pour rédiger une nouvelle Constitution), les élections régionales (16 gouverneurs), les élections municipales et les élections des conseillers municipaux (345 maires et 2 252 conseillers) : au total, plus de 16 000 candidats.

Pour parvenir à la tenue de cette élection, le Chili a dû traverser une énorme mobilisation sociale aux mois d’octobre et novembre 2019, dont l’ampleur a ébranlé aussi bien l’ossature constitutionnelle héritée de la dictature du général Pinochet (1973-1990) que le modèle économique chilien qui, jusqu’alors, était loué par ses chantres comme une forme organisée et rationnelle de sortie du sous-développement.

La pression sociale (« la rue ») a été telle que le gouvernement du président de droite Sebastian Piñera fut forcé d’annoncer le début d’un processus constituant, qui a été parachevé le 15 novembre 2019 par un accord politique très étendu entre les principaux partis politiques du Congrès (à l’exception du Parti communiste et de quelques petites formations d’une nouvelle gauche récemment parvenue à la représentation).