Influence du milieu, de la fauche et de la pâture sur la biodiversité

Prairies-Val-de-Saône.pdf

1.81 MB

Download
pdf
Prairies-Val-de-Saône.pdf

1.81 MB

Expiry date: Permanent

The publication administrator did not leave a message

Description

Mémoire d'ingénieur diplômé par l'Etat spécialité agriculture et environnement

Analyse phytoécologique des relations entre le sol et la végétation des prairies inondable du val de Saône bourguignon. Analyses multivariées (ACP,AFC) pour caractériser la flore en fonction de l'usage agricole du sol et des caractéristiques écologiques du milieu. Tests statistiques pour la validation d'un indicateur d'état d'engorgement du milieu par l'eau à partir de quelques renoncules des prairies.

Le Val de Saône constitue une entité géographique linéaire de 480 km entre VIOMENIL (88), où la Saône prend sa source, et LYON (69) où elle conflue avec le Rhône. Le long de son périple, elle traverse trois régions (Franche-Comté, Bourgogne, Rhône-Alpes) et cinq départements (Haute-Saône, Côte d'Or, Saône-Et-Loire, Ain et Rhône). La plaine inondable constitue une zone humide remarquable de l'amont du bassin Rhône-Méditerranée-Corse en raison de la multiplicité des habitats naturels, de la faune et de la flore en relation directe avec le fonctionnement de la rivière et de ses rythmes saisonniers. C'est également un site stratégique de ressource en eau potable pour les populations de la vallée et environnantes. Plus globalement, l'espace inondable de la Saône avec un lit majeur très plat, favorise la rétention des eaux lors des crues d'hiver et de printemps (DIREN, DRAF 1999).

A l'échelle du bassin, la Saône est gérée par un établissement public, l'Agence de l'Eau Rhône Méditerrané-Corse (AE RMC). En 1991, le Syndicat Mixte pour l'Aménagement du Bassin de la Saône et du Doubs (SMSD) a été créé par le regroupement de 17 collectivités territoriales (3 régions, 8 départements, 6 villes, districts ou communautés urbaines). En 1997, le SMSD a élaboré son Plan de Gestion du Val de Saône (PGVS), document d'orientation applicable sur une période de 15 ans (SMSD, 1997). Le PGVS définit les priorités concernant les mesures de gestion (protection des nappes phréatiques, amélioration de la qualité des eaux superficielles, milieux naturels, programme piscicole et halieutique) et
les actions d'aménagement à caractère hydraulique des lits mineur et majeur (règles de gestion des barrages de navigation, entretien du lit mineur de la haute vallée, amélioration du fonctionnement du champ d'inondation, protection rapprochée des zones habitées denses, aménagements des bords de Saône et équipements…)